Fliegen ist Leiden, wieso also zum Fest wegfliegen?

Schreibe einen Kommentar
Uncategorized
Bildschirmfoto 2014-12-21 um 14.15.12

Eine wunderschön nörglerische Passage aus dem Buch „Plateforme“, unsers notorischen Griesgrams Michel Houellebeqc (2001, Flammarion, Paris erschienen). Zur Feier der Interkulturalität und Weihnachten heute mal unübersetzt (zur Not kann man sich doch mit Google-Übersetzer behelfen. :  )

„Prendre l’avion aujourd’hui, quelle que soit la compagnie, quelle que soit la destination, équivaut à être traité comme une merde pendant toute la durée du vol. Recroquevillé dans un espace insuffisant et même ridicule, dont il sera impossible de se lever sans déranger l’ensemble de ses voisins de rangée, on est d’emblée accueilli par une série d’interdictions énoncées par des hôtesses arborant un sourire faux. Une fois à bord, leur premier geste est de s’emparer de vos affaires personnelles afin de les enfermer dans les coffres à bagages – auxquels vous n’aurez plus jamais accès, sous aucun prétexte, jusqu’à l’atterrissage.“

Schreib einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *